Bateauxécoles.com

L'annuaire des bateaux-écoles de France

Accueil

QUEL PERMIS BATEAU CHOISIR ?

Je veux naviguer en mer, près des côtes
bandeau

J'ai besoin du permis plaisance option "côtière"

Le permis plaisance "option côtière" permet de conduire :

  • un bateau de plaisance d'une puissance motrice de plus de 4,5 kilowatts (soit plus de 6 CV)
  • un véhicule nautique à moteur (VNM), comme un scooter des mers
  • en mer et sur les lacs ou plans d'eaux fermés
  • jusqu'à 6 milles d'un abri, soit environ 12 kilomètres
  • de jour comme de nuit

En outre, il permet l'utilisation d'une VHF portative ou fixe, avec ou sans ASN, dans les eaux territoriales françaises.

Pour conduire un bateau de plaisance au-delà de ces distances, il faut posséder, en plus de l'option côtière, l'extension hauturière.

Pour utiliser une VHF fixe et/ou naviguer à l'étranger vous aurez besoin du CRR.

Conditions d'inscription au permis

  • avoir au moins 16 ans
  • remplir les conditions d'aptitude médicale
  • si c'est votre premier permis plaisance : vous inscrire dans un établissement agréé et être formé par un formateur titulaire d'une autorisation d'enseigner.

Un livret de candidat et un livret de certification vous accompagnent pendant toute votre formation.

Programme de la formation

FORMATION THEORIQUE

Pour un premier permis plaisance, vous devez suivre une formation théorique de 5 heures minimum dans un établissement agréé.

Si vous avez déjà votre permis plaisance option "côtière", cette formation est facultative. Vous pouvez vous présenter en candidat libre.

La théorie de l'option "côtière" comprend les thèmes :

  • Le balisage
  • Les signaux sonores et visuels
  • Les feux et marques des navires
  • Les règles de barre et de route (croisements, etc.)
  • Navigation et environnement
  • Sécurité et réglementation
  • Utilisation d'une VHF

Vos connaissances seront validées par un examen qui se déroule sous la forme d'un QCM (Questionnaire à Choix Multiple) électronique de 30 questions, où 5 erreurs sont admises. Vous avez 30 secondes pour donner une réponse à chaque question.

Pour connaître les formalités d'inscription dans un bateau-école ou en candidat libre, consultez le guide pratique du candidat

FORMATION PRATIQUE

La formation pratique est commune à l'option "côtière" et à l'option "eaux intérieures" (vous ne la passez donc qu'une seule fois).

Elle comprend un apprentissage individuel d'au moins 3 heures 30 minutes, dont 2 heures à la barre. Les compétences pratiques sont certifiées par le centre de formation.

Le programme comprend 5 thèmes :

  • La sécurité du plaisancier : individuelle et collective / règles élémentaires de communication par VHF
  • Les incontournables du plaisancier : consulter la météo avant de sortir / identifier sur une carte le balisage et les obstacles
  • Les responsabilités du plaisancier : responsabilité / les moyens de détresse / respecter le milieu naturel
  • La conduite du bateau : maîtriser le moteur, la trajectoire, la vitesse, la propulsion, la marche arrière et l'utilisation des alignements
  • Les manœuvres du bateau : arriver et partir d'un quai, prendre un coffre, mouiller, ancrer, récupérer une personne tombée à l'eau.

Les compétences pratiques sont certifiées par le centre de formation dans le livret de certification du candidat.

Pour connaître les formalités d'inscription dans un bateau-école ou en candidat libre, consultez le guide pratique du candidat

Je veux naviguer sur des fleuves, canaux et rivières
bandeau

J'ai besoin du permis plaisance option "eaux intérieures"

Le permis plaisance option "eaux intérieures" permet de conduire :

  • un bateau de plaisance d'une puissance motrice de plus de 4,5 kilowatts (soit plus de 6 CV) et d'une longueur de moins de 20 mètres
  • sur les voies d'eau intérieures
  • de jour comme de nuit

En outre, il permet l'utilisation d'une VHF portative ou fixe, sans ASN, dans les eaux intérieures mais pas en mer.

Pour conduire un bateau de plaisance de plus de 20 mètres, il faut posséder, en plus de l'option eaux intérieures, l'extension grande plaisance.

Pour naviguer sur les lacs ou les plans d'eau fermés, vous aurez besoin de l'option côtière.

Si vous naviguez à l'étranger, vous aurez besoin du CRR.

Conditions d'inscription au permis

  • avoir au moins 16 ans
  • remplir les conditions d'aptitude médicale
  • si c'est votre premier permis plaisance : vous inscrire dans un établissement agréé et être formé par un formateur titulaire d'une autorisation d'enseigner

Un livret de candidat et un livret de certification vous accompagnent pendant toute votre formation.

Programme de la formation

FORMATION THEORIQUE

Pour un premier permis plaisance, vous devez suivre une formation théorique de 5 heures minimum dans un établissement agréé.

Si vous avez déjà votre permis plaisance option "côtière", cette formation est facultative. Vous pouvez vous présenter en candidat libre.

La théorie de l'option "eaux intérieures" comprend 7 thèmes :

  • La signalisation visuelle
  • Le balisage fluvial
  • Les feux et marques des navires
  • La signalisation sonore
  • Les règles de barre et de route
  • Réglementations diverses
  • Utilisation d'une VHF

Vos connaissances seront validées par un examen qui se déroule sous la forme d'un QCM (Questionnaire à Choix Multiple) électronique de 30 questions, où 5 erreurs sont admises. Vous avez 30 secondes pour donner une réponse à chaque question.

Pour connaître les formalités d'inscription dans un bateau-école ou en candidat libre, consultez le guide pratique du candidat

FORMATION PRATIQUE

La formation pratique est commune à l'option "côtière" et à l'option "eaux intérieures" (vous ne la passez donc qu'une seule fois).

Elle comprend un apprentissage individuel d'au moins 3 heures 30 minutes, dont 2 heures à la barre. Les compétences pratiques sont certifiées par le centre de formation.

Le programme comprend 5 thèmes :

  • La sécurité du plaisancier : individuelle et collective / règles élémentaires de communication par VHF
  • Les incontournables du plaisancier : consulter la météo avant de sortir / identifier sur une carte le balisage et les obstacles
  • Les responsabilités du plaisancier : responsabilité / les moyens de détresse / respecter le milieu naturel
  • La conduite du bateau : maîtriser le moteur, la trajectoire, la vitesse, la propulsion, la marche arrière et l'utilisation des alignements
  • Les manœuvres du bateau : arriver et partir d'un quai, prendre un coffre, mouiller, ancrer, récupérer une personne tombée à l'eau.

Les compétences pratiques sont certifiées par le centre de formation dans le livret de certification du candidat.

Pour connaître les formalités d'inscription dans un bateau-école ou en candidat libre, consultez le guide pratique du candidat

Je veux naviguer en mer, sans limitation de distance
bandeau

J'ai besoin de l'extension hauturière

Avec l'extension hauturière, vous pouvez naviguer :

  • un bateau de plaisance d'une puissance motrice de plus de 4,5 kilowatts (soit plus de 6 CV)
  • en mer et sur les lacs ou plans d'eaux fermés
  • de jour comme de nuit
  • à une distance illimitée des côtes ou d'un abri

Cette extension n'est pas nécessaire pour piloter un voilier en mer.

Conditions d'inscription à l'examen

Etre titulaire du permis plaisance option "côtière" ou de l'ancien permis A ou permis côtier.

Formation

La formation en bateau-école est facultative mais fortement conseillée. Vous avez la possibilité de vous présenter à l'examen en candidat libre ou de vous inscrire via un bateau-ecole.

Programme de formation

Le programme est uniquement théorique.

Voici les compétences à acquérir :

  • savoir lire la carte marine ;
  • faire le point par plusieurs relèvements ou gisements et porter ce point sur la carte ;
  • calculer la variation, la dérive due au vent, la dérive due au courant, le cap au compas, le cap vrai, la route sur le fond, faire l'estime ;
  • identifier les phares ;
  • être sensibilisé aux aides électroniques à la navigation ;
  • effectuer un calcul de marée par rapport à un port principal par la règle des douzièmes ;
  • savoir interpréter de manière simple une carte de météorologie marine et connaître les symboles utilisés ;
  • connaître le matériel de sécurité obligatoire au-delà de 6 milles.

L'examen

Vos connaissances sont validées lors d'un examen organisé par les services compétents en matière de permis plaisance. L'épreuve de l'extension hauturière dure 1 heure 30 minutes et consiste en :

  • deux épreuves sur carte (de jour et de nuit), notées sur 12. Vous utiliserez la carte spéciale examen n°9999 du SHOM
  • un calcul de marée, noté sur 4
  • un QCM de 5 questions sur l'utilisation et les aides électroniques à la navigation, la météorologie, la réglementation et le matériel de sécurité, noté sur 4.

Vous devez obtenir au moins une note de 10 et la note de l'épreuve sur carte doit être au moins égale à 7.

Pour connaître les formalités d'inscription dans un bateau-école ou en candidat libre, consultez le guide pratique du candidat

Je veux naviguer en fluvial sur des bateaux de plus de 20 mètres
bandeau

J'ai besoin de l'extension grande plaisance

Avec l'extension "grande plaisance" dit aussi "grande plaisance fluviale", vous pouvez naviguer :

  • un bateau de plaisance d'une puissance motrice de plus de 4,5 kilowatts (soit plus de 6 CV) et d'une longueur de plus de 20 mètres
  • sur les canaux, fleuves et rivières
  • de jour comme de nuit

Conditions d'inscription à l'examen

  • Avoir plus de 18 ans
  • Etre titulaire du permis plaisance option "eaux intérieures" ou de l'ancien permis S ou permis fluvial.
  • Vous inscrire dans un établissement agréé

Formation

La formation est théorique et pratique. Elle peut être organisée sur un bateau privé et doit durer 9 heures minimum.

Programme

  • assurer la protection et la lutte contre les voies d'eau et l'incendie
  • assurer la sécurité individuelle et collective
  • connaître les principaux risques de la navigation fluviale
  • maîtriser la mise en route du moteur
  • assurer une gestion responsable et l'entretien courant du bateau
  • diagnostiquer les pannes courantes et assurer la gestion des coupures d'urgence à bord
  • maîtriser le déplacement du bateau et sa route
  • réaliser en autonomie un parcours choisi par le formateur et faire un demi-tour
  • quitter un quai et accoster en fonction des éléments naturels
  • franchir une écluse en se dirigeant vers l'amont et vers l'aval

Examen

Votre formateur valide au fur et à mesure les compétences acquises pendant la formation sur un livret dit "extension grande plaisance".

Une fois que toutes les compétences sont validées, vous obtenez une attestation de réussite à la formation.

Pour connaître les formalités d'inscription dans un bateau-école ou en candidat libre, consultez le guide pratique du candidat

Je veux pouvoir utiliser une VHF sans restrictions
bandeau

J'ai besoin du CRR (Certificat Restreint de Radiotéléphoniste)

Le Certificat Restreint de Radiotéléphoniste est un titre international qui permet l'utilisation d'une VHF

  • fixe ou portative
  • en France et à l'étranger
  • en voilier comme en bateau de plaisance à moteur

Le CRR Maritime permet l'utilisation d'une VHF dans les zones maritimes, fluviomaritimes et fluviales.

Le CRR Fluvial donne une compétence uniquement sur les voies fluviales.

Si vous n'avez aucun permis, vous pouvez utiliser une VHF portative (sans ASN de 6 watts maximum) dans les eaux territoriales françaises uniquement.

Si vous êtes titulaire d'un permis plaisance (option "côtière" ou "eaux intérieures"), vous pouvez utiliser une VHF portative ou fixe (sans ASN en fluvial) dans les eaux territoriales françaises uniquement (maritimes ou fluviales selon l'option).

L'installation d'une VHF fixe est obligatoire à partir de la navigation semi-hauturière (entre 6 milles et 60 milles d'un abri) depuis l'instauration de la Division 240.

Le CRR est sytématiquement demandé dans certains pays comme la Grèce et la Croatie pour la location d'un voilier.

Conditions d'inscription à l'examen

Avoir au moins 16 ans

Programme du CRR maritime

Connaissances générales

  • Dispositions réglementaires et administratives
  • Connaissances générales du service mobile maritime
  • Le système mondial de détresse et sécurité en mer (SMDSM)
  • Alphabet phonétique international et vocabulaire anglais normalisé

La radiotéléphonie VHF en ondes métriques

  • Utilisation pratique de l’équipement en ondes métriques
  • Procédures d’exploitation des communications radiotéléphoniques

Les sous-systèmes du SMDSM

  • L'appel sélectif numérique (asn)
  • Procédures des communications de détresse, d'urgence et de sécurité en ASN
  • Protection des fréquences de détresse
  • Renseignements sur la sécurité maritime (RSM) dans le SMDSM
  • Signaux d’alerte et de localisation dans le SMDSM

Aucune formation n'est obligatoire. Cependant il est fortement conseillé de suivre une formation en bateau-école ou en autoformation.

Pour connaître les formalités d'inscription dans un bateau-école ou en candidat libre, consultez le guide pratique du candidat

Formation

Programme du CRR fluvial

Connaissances des caractéristiques de base du service radiotéléphonique sur les voies de navigation intérieure

  • Dispositions réglementaires et administratives relatives au service radiotéléphonique fluvial
  • Fréquences et voies du service radiotéléphonique fluvial.
  • Stations et réseaux du service radiotéléphonique fluvial.
  • Différents types de communications dans le service radiotéléphonique fluvial
  • Code ATIS (automatic transmitter identification system)

Connaissances pratiques et aptitude à utiliser l’équipement de base d’une station de bateau

  • Utilisation pratique de l’équipement en ondes métriques
  • Procédures d’exploitation des communications radiotéléphoniques

Pour connaître les formalités d'inscription dans un bateau-école ou en candidat libre, consultez le guide pratique du candidat